Logo5012 2

 Votre panier est vide  Votre compte

FUGUES EN RIVES ANONYMES

un recueil de nouvelles de Vincent Motard-Avargues en pré ventes jusqu'au 15 septembre 2019 prix réduit de 15 %

Plus d'informations

Réduction 16,00€ 13,60€ TTC soit 2,40€ de remise

Fournisseur : La P'tite Hélène Éditions

Fabricant : Bookpress.euro

Fugues21

  RELIÉ 116 PAGES

ISBN 9782378390952

PRIX 16,00 EUROS

PRÉ VENTES PRIX RÉDUIT 13,60 EUROS

FRAIS DE PORT OFFERTS

JUSQU'AU 31 JUILLET

FUGUES EN RIVES ANONYMES

VINCENT MOTARD-AVARGUES

nouvelles

 "Cet enfant, là-haut, sur la dune. Cet enfant invisible. Je me vois en lui. Non, ce n’est pas moi, pas une projection de moi. L’enfant n’est qu’un enfant, pas le miroir de l’homme... Enfant qui, à n’en pas douter, possède un nombre incalculable de ressemblances frappantes, pas loin d'angoissantes avec moi, oui… Mais ce n'est malgré tout rien qu’un enfant, un simple enfant, comme je l’ai été… Un peu simpliste, sans doute, mais touchant car croyant ; donc si proche de l’innocence… Si tant est que ce mot - innocence - garde un sens réel, pas uniquement théorique… Non, pas innocent, ignorant : ignare au cœur sauf, au cœur qui bat, simplement, naturellement, un cœur encore libre, un peu, si peu… Oh ! Ça ne durera pas, comme rien ne dure, oui… Même l’éternité finit par mourir, quand ceux qui la nomment ainsi meurent…"

     La mort… La permanence de la mort… "Voilà, oui, ce qui me pourrit la vie !... Je vis avec la mort, celle de mes proches, comme la mienne à venir tôt ou tard ; et je souffre de cette promiscuité morbide, et ne profite pas assez de la vie… Oui... Même si elle n’offre pas grand-chose de beau, rien de bien jouissif… Bah ! Comme pour tout le monde, donc ; tout le monde se contente de peu : un avoir vain, un bien de rien, un souffle léger, paradoxalement fort, intense, comme, par exemple, un rire perçu au loin, rire d’enfant ou de femme ou d’homme… Peu importe…"

 

 

Arton121

VINCENT MOTARD-AVARGUES

 

 né le 15 juin 1975, à Bordeaux, où habite et travaille.  Titille photo, peinture et musique.

A créé la revue en ligne Ce Qui Reste, que ne dirige plus.

A été co-rédacteur en chef, puis simple conseiller, pour la revue en ligne Recours Au poème.

​A commis et commet encore des notules pour les revues La Cause Littéraire, Recours Au Poème, et FPM.

Anthologies :

​Duos revue Bacchanales, maison de la Poésie Rhône-Alpes

“Dehors”, éditions Janus

“Visages de la poésie, vol.6”, éditions Rafael de Surtis

“le Florilège”, éditions Soc & Foc

Livres d'artiste :

“Où poser ses ombres ?” avec les peintures de Choupie Moysan, galerie MT, collection L3V

“Mémoires du soleil”, photos avec les poèmes de Sophie Brassart, galerie MT, collection L3V

“ToiMoi”, avec le collage de Ghislaine Lejard, collection les riches enveloppes, série 54

“De l’oubli des rives”, avec les peintures de Sophie Brassart, galerie MT, collection L3V

Poésie :

- Carnets d’un plongeur sec, éditions Gros Textes, 2019

- La chair de la pierre, éditions Inclinaison, 2018

- (im)permanence”, éditions Encres Vives, 2015

- “Je de l’Ego”, éditions du Cygne, 2015

- “Recul du trait de côte”, éditions de la Crypte, 2014

- “À ce qui est de ce qui n’a”, éditions Encres Vives, 2013

- “Leurs mains gantées de ciels”, éditions Encres Vives, 2012

- “Le village retrouvé”, éditions Encres Vives, 2012

- “Si peu, tout”, Éclats d’encre éditeur, 2012

- “l’Alpha est l’Oméga”, -36° éditions, 2011

- “Un écho de nuit”, éditions du Cygne, 2011

Photo :

Radicelles avec les poèmes de Murièle Modély, éditions Tarmac,