Logo5012 1

 Votre panier est vide  Votre compte

Les Sécrétions Indignes / Luc Eyraud

LES SÉCRÉTIONS INDIGNES / LUC EYRAUD son 4 ème roman en SOUSCRIPTION

Plus d'informations

Réduction 18,00€ 15,30€ TTC soit 2,70€ de remise

Gagnez 2 points fidélité en ajoutant ce produit à votre commande.

État du produit : Neuf

Fournisseur : La P'tite Hélène Editions

Fabricant : Bookpress.euro

Les Sécrétions Indignes

Luc Eyraud

Retour à Paris où m’attendait Clément et sa légion d’honneur , la gueule de travers, avec sa mèche en stock , l'humeur au visage, singeant les coups de feu dans les rizières . Jamais il n’aurait pensé remonter si haut pour me ramener du brouillard. Me ramener sur le droit boulevard .
Figé, en compote, j’ai suivi. Anéanti comme le Zouave un soir d’hiver. Avec ses pieds dans l’eau jusqu’à hauteur des bandelettes. Le pauvre Zouave. Rien dans l’sac et qui lutine à la rivière des songes . S’emmerde et se désagrège, les ans passant . Les siècles . Regard perdu le Singe. Se demandant pourquoi ? Quel but ? Vacarme autour . Tout ce bruit à ses oreilles, collé. De vert, de gris , de fientes de colombidés. À se demander pourquoi certains se laminent à graver la pierre . À chauffer et mouler le bronze des statues . à marteler , pendant des ans , la forme des ombres mortes. Jusqu’à figer la vie, comme ça, au coin des squares. Des compagnies ardentes qui matent, du banc, les visages figés des marbres debout, ces compagnes des mauvais jours, les statues. Tout ça , cette angoisse, les rues givrées. Cette tristesse. Le pont et le Zouave, la péniche. À se demander pourquoi certains s’acharnent à cogner la pierre , pliant le dos , creusant aux doigts des gerçures aigües. Crevasses aux lèvres, striées comme leurs statues , à quoi faire, l’éternité ? Ça sert à rien de durer , vouloir rester , le sol se dérobe , toujours . et le ciel ne s’ouvre plus. L’eau revient aux gueules béantes des toits de Notre dame , déboulant des sommets , le flux d’orages ardents , les jets de pâmoison divine . Plus bas le Zouave solitaire . Qui scrute l’eau revenue du ciel , larmoie, son indolence. Les yeux rivés dans la tristesse du monde .

Luc2

Sec8

 

Commandes et souscriptions par chèques et cartes bleues
Pour les commandes par chèque bancaire
Libellez votre cheque 

à l'ordre de "Luc Eyraud"
adresse postale

La Ptite Hélène Éditions
53 bd camille pelletan
84400 APT

 

montant 15,30 + 4,16 de frais de port

19,46 euros