Logo5012 1

 Votre panier est vide  Votre compte

EPITAPHE

EPITAPHE .. roman à quatre mains de Priam de Romans et Cassandre R en souscription jusqu'au 15 Juillet 2018

Plus d'informations

22,00€ TTC

Gagnez 2 points fidélité en ajoutant ce produit à votre commande.

État du produit : Neuf

Fournisseur : La P'tite Hélène Éditions

Fabricant : Bookpress.euro

  "EPITAPHE"

un roman de

PRIAM DE ROMANS

ET CASSANDRE R

 Il aurait dû être une fois…  c’est moins rassurant qu’il était une fois. La solitude était le trait d’union entre elle et moi. Je me levai en catastrophe du lit comme si j’allais être en retard à un rendez-vous très important ; d’une courte et dure nuit très agitée. Cette nuit-là fut comme si j’avais dormi sur un bateau en pleine mer par temps de tempête... La houle qui me bringuebalait de gauche à droite, n’était rien d’autre que l’ivresse de la veille. J’avais la gueule de bois pour faire court, et ne me souvenais de plus rien. Dans un effort surhumain, je parvins tant bien que mal, à savoir quelle heure était-il. Je manquai même de tomber du lit, en voulant être certain que je ne me trompais pas et que j’avais bien vu la bonne heure. Pour peu que j’inverse les chiffres digitaux du réveil, et qu’il ne soit qu’une heure du matin !

  Le radio réveil affichait 10 heures passé. L’heure à laquelle, on se remet à peu près, d’un lendemain d’anniversaire un peu trop arrosé… Après tout 30 ans ça se fête dignement ! C’est à cet âge-là, qu’on sait à peu près si on a ou non raté sa vie. « Je ne me fais point de soucis de ce côté-là », aimerais-je dire rien que pour me rassurer un peu et arrêté de me prendre la tête inutilement et me dire que la vie est belle malgré tout !  

 

Epitaphe

 

Commandes et souscriptions par chèques et cartes bleues
Pour les commandes par chèque bancaire
Libellez votre cheque 

à l'ordre de "Luc Eyraud"
adresse postale

La Ptite Hélène Éditions
53 bd camille pelletan
84400 APT

 

montant 18,70 + 4,16 de frais de port

22,86 euros

merci !

 

 

 

 

 

 

 

Img 20140920 225939 1

PRIAM DE ROMANS

Né le 10 mai 1984 au Congo-Brazzaville, j’arrive en France à l'âge de 10 ans pour rejoindre mes parents qui s'y sont installés depuis quelques années. Je suis licencié en droit. Après mes études en 2012, je me lance dans l'écriture suite à un concours de circonstances. Priam de Romans est mon pseudonyme que j'emprunte à ma ville d'adoption. Mes histoires sont inspirées par la réalité. C'est mon premier roman à être publié, même si c'est mon quatrième. Mon écriture est essentiellement une introspection intérieure. Une quête sans fin de soi, dans le seul but de reconstituer une vie en morceaux.

Pi cassandre r

CASSANDRE R

Née le 7 janvier 1965 à Arbois (39), Cassandre R, à 19 ans, après 1 année peu concluante en Langues Etrangères Appliquées à l’Université de Besançon, suit 2 années d’études au Centre de linguistique Appliquée dans la capitale de la Franche-Comté.
Après l’obtention d’un diplôme de traducteur en allemand, de 1989 à 1991, elle décide de s’installer à Stuttgart puis à Brême. 2 années après son retour en France, elle s’installe à Valence dans la Drôme, devient mère de famille, puis enchaîne des petits boulots sans lendemain, un parcours professionnel non-linéaire et atypique (singulier/non-conformiste) mais haut en couleur.
De 2002 à 2005, en tant que formatrice en insertion professionnelle au Restos du Cœur, elle anime le journal « Atout Cœur »,  reprend le flambeau en mémoire de son ami, Gilbert, artiste peintre et sculpteur. Dans cet atelier d’écriture, touchée par ce public en rupture sociale et familiale, elle commence à écrire quelques poèmes. A l’occasion de la journée de la femme, projet porté, entre autre, par l’écrivain drômois , elle participe à la mise en scène des textes écrits par des femmes issues de l’immigration.
Dix ans plus tard, son séjour de 3 mois à Prague, ville fantasque lui redonne goût à l’écriture. Avec dérision et humour, elle relate des anecdotes de son quotidien et se nourrit de celui des autres.
Grâce à sa rencontre singulière avec Priam de Romans, son voisin d’étage, elle se laisse guider à l’aveuglette, par ce jeune homme sensible, romantique et déterminé, dans ce projet de « collaboration »  d’écriture et de mélanges de cultures et de styles, qui donnera le jour à « Epitaphe », leur premier roman.