Diapositive4 4

CRIMINEL.LE(S)

un roman de HÉLÈNE CHAUTARD en pré ventes jusqu'au 05 décembre 2021

Réduction 24,00€ 20,40€ TTC
soit 3,60€ de remise

Gagnez 2 points fidélité en ajoutant ce produit à votre commande.

Criminelles couv

 relié 270 pages

ISBN 9782378391423

PRIX PUBLIC 24,00 EUROS

remise de 15 % jusqu'au 05 décembre 2021

telecharger un bulletin de souscription pour reserver par chèque:

Bulletin de souscription criminel le sBulletin de souscription criminel le s (334.88 Ko)

CRIMINEL.LE(S)

" En août 1972, dans les Alpes de Haute Provence, un homme est assassiné par deux jeunes femmes qui faisaient de l’auto-stop, Angèle Salibert et Estelle Maubert.
Ce livre, tente de s’approcher au plus près de la vérité de ce crime .
Dans les mots d’Angèle, et les écrits d’Estelle , il cherche une vérité qui se dérobe dans la mise en scène du crime que constitue le procès devant la cour d’assises."

extrait : " Ce serait facile pour vous puisque je ne vous vois pas, vous êtes derrière moi, vous pourriez prendre le couteau et me poignarder sans que je voie votre geste, me tenir avec une main et me poignarder de l’autre, par derrière... comme dans mon rêve, je l’ai souvent fait ce rêve, mais je l’avais oublié, je n’en ai pas parlé parce que je l’avais oublié, je ne sais plus quant j’ai fait ce rêve pour la première fois, ce rêve de meurtre, je suis sûre que vous aussi vous en avez déjà fait, des rêves de meurtre, vous savez bien que c’est assez courant, que les gens rêvent de meurtre ; en général ils n’en parlent pas, mais vous êtes bien placée pour le savoir, ils doivent vous le dire et lorsque c’est vrai, ils doivent vous le dire aussi, des fois ce doit être difficile de savoir, si c’est un rêve ou si c’est la réalité, si ce qui est rêvé ne s’est pas réellement passé, moi aussi des fois, je me demande ...."


Fragments :morceaux d’une chose qui a été cassée, brisée. Parties extraites d’un texte .
Fragments d'analyse 
Fragments de justice 
Fragments de vie
Ce livre est construit sur des fragments

Portrait 1

HÉLÈNE CHAUTARD

Née, comme les deux jeunes femmes de cette histoire, au début des années cinquante, Hélène Chautard commence ses études de droit en 1971 .

Elle participe aux revendications féministes de cette générations et sera témoin des changements sociétaux et législatifs auxquels elles aboutissent .

Dans le cadre de sa formation à l’École Nationale de la Magistrature, elle choisit d’effectuer  un stage à la Centrale de Rennes, seule prison en France réservée aux femmes définitivement condamnées à de longues peines .

Des rencontres qu’elle y a faites, naîtra le désir d’écrire un jour sur ces femmes.

 Elle le réalise quarante ans plus tard, après une carrière dans la magistrature au cours de laquelle elle a régulièrement siégé à la cour d’Assises .