Bandeau

 Votre panier est vide  Votre compte

PATRICK BOUTIN

Très vite pourtant, Nestor Emil ne parvint plus qu’à dessiner des littoraux en ruine, au décor effrayant et ravagé, aux formes sans harmonie. Les rochers de la couette, toujours cassant sur le bas des jambes, ne couvraient plus désormais qu’un rivage désolé, dont les contours suivant ceux du corps de Rosalinda s’affaissaient de manière irrégulière. Le bosquet d’oyats devenu terne s’enfonçait dans une crevasse sèche. Des purulences marbraient le flot du drap, qui dans l’anse venait se polluer dans la même marée visqueuse qui semblait suinter tout le long de la plage souillée de bactéries : une tache verte en forme d’ulve en bas du ventre absorbé de l’intérieur, pareil à un soufflé qui se ratatine ou un dinghy qui se dégonfle, des tavelures putrides qui se cramponnaient au bas des reins comme une grappe d’anatifes. Au creux de l’à-pic du sein rétracté et flétri, la peau du roc friable craquelait sur les os secs cendrés ainsi que des courlis, les ongles ayant poussé comme leur long bec dans la vase du drap à rayures, n’ouvrant plus que sur le dessin discontinu d’une rade dentelée en créneaux le long des côtes sous un éboulis. La chair amaigrie du buste cachectique était livrée aux larves, fendillée, semblable au vernis d’un gelcoat sous la moisissure, l’érosion de l’épiderme en train de pourrir sur la berge des cuisses décharnées, le merlon du sexe sécrétant une humeur blanchâtre identique au suif et la céruse d’un galipot.

Une quinzaine de jours auparavant, Nestor Emil avait étouffé Rosalinda avec l’un des anciens oreillers, un jour de colère, sans raison apparente, une dispute : elle lui avait reproché peut-être une fois de trop sa misanthropie. Elle avait craché dans son dernier souffle quelques gouttes de sang dans la taie et s’était vidée, dans les soubresauts de l’agonie, du contenu de ses intestins et de sa vessie, les selles et l’urine ayant souillé jusqu’à l’alèse même, et il s’était immédiatement dit : « Il faudra bien changer les draps. »

Bou dan

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau